AUX ALENTOURS DE SAINT QUAY PORTRIEUX

- Binic
Le grain de beauté des Côtes d’Armor.
Un des tous premiers ports de pêche à la morue à Terre-Neuve, aux XVème et XVIème siècles (La Catherine de Binic est signalée à Terre-Neuve en 1523), Binic continua cette activité jusqu'aux alentours de 1920. L'apogée fut atteinte au XIXème siècle, Binic devenant même en 1845 le premier port français de grande pêche, avec 37 navires.
La fête de la morue : Binic fait revivre l’histoire de la grande pêche au 19ème siècle.

 


- Festnoz
Assemblée festive et musicale traditionnelle de Bretagne, le Fest-Noz a été officiellement inscrit le 5 décembre 2012 par l'Unesco sur "la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité".
Ces assemblées réunissent plusieurs centaines de personnes qui, soutenues par des groupes musicaux très divers, vont passer plusieurs heures à marteler le sol en se tenant par le bras ou le petit doigt pour former une chaîne ou des rondes évoluant en cadence.

 

- L’abbaye de Beauport
En baie de Paimpol, l'Abbaye de Beauport est un ensemble monastique remarquablement conservé, témoin majeur de l'architecture religieuse en Bretagne.
Au 13e siècle, des chanoines de Prémontré s'y installent à la demande du comte Alain de Goëlo. Pendant 500 ans, ils vont façonner ce lieu et leur environnement selon leur règle monastique et les besoins de leur vie communautaire.
Fermés à la Révolution française, puis vendus comme biens nationaux, les bâtiments de l'abbaye sont tour à tour transformés en étable, mairie, appartements bourgeois, école et cidrerie. L'abbaye est finalement classée monument historique en 1862.
Grâce au programme de restauration né du partenariat du Conservatoire du Littoral, propriétaire des lieux depuis 1992 et du Conseil Général des Côtes d’Armor, le site de Beauport se découvre à travers des expositions, spectacles et manifestations culturelles.

 

- L’ile de Bréhat
Séparée de la terre par un bras de mer, Bréhat n'est qu'à une dizaine de minutes en bateau de la pointe de l’Arcouest, près de Paimpol. Et pourtant... Le dépaysement est immédiat sur cette île rebaptisée "l'île aux fleurs" pour la variété de sa flore et la beauté de ses paysages. Un vrai petit coin de paradis.
Toute l'année, le Gulf Stream assure à ce magnifique endroit un véritable micro climat. On ne circule qu'à vélo ou à pied sur l’île.
L’île de Bréhat est accessible également par bateau au départ de Saint Quay Portrieux.

 


- La baie de Saint Brieuc
Elle s'étend sur 800 km2 entre l'archipel de Bréhat et le cap Fréhel.
La partie sud de la baie est protégée par une réserve naturelle nationale, la réserve naturelle nationale de la baie de Saint-Brieuc.
La baie de Saint Brieuc abrite le plus grand gisement de coquilles Saint Jacques dont la pêche est très réglementée.

 

 

- Saint Brieuc
C’est le chef-lieu des Côtes d’Armor. La ville donne son nom à la baie de Saint Brieuc.
La ville tient son nom du moine Brioc, son fondateur, un des sept saints fondateurs de la Bretagne. La ville était une étape de pèlerinage.

 

 

 

- La coquille Saint Jacques
Saint Quay Portrieux est le premier port de pêche à la coquille. La pêche a lieu de novembre à avril et est très réglementée. Deux fois par semaine et pendant seulement 45 minutes, la baie est draguée et la taille minimum est de 10,2cm.
Elle est symbole religieux, ornement ou monnaie d’échange. Signe de fécondité et d’amour en Grèce, en Inde et en Chine. Signe de résurrection chez les Chrétiens, elle prend une dimension symbolique religieuse avec le pèlerinage de Saint Jacques le Majeur au 11ème siècle.
La fête de la coquille a lieu chaque année dans les ports de pêche à la coquille de la Baie de Saint Brieuc, à tour de rôle.

 

- Le dauphin
Depuis quelques décennies, une colonie de grands dauphins s'épanouit dans la baie de Saint Brieuc. Ils ont trouvé au large de nos côtes un environnement favorable à l'épanouissement de la colonie. Il s'agit là d'un bon indicateur de la richesse des eaux.
En l'absence de prédateurs naturels, l'orque ou le grand requin, l'espèce a pu se reproduire tranquillement, jusqu'à atteindre ce chiffre d'environ 300 individus.


- Le sentier des douaniers
C’est l’un des plus emblématiques sentiers de Grande Randonnée français. Le GR34 – ou « sentier des Douaniers » – longe sur plus de 1 800 km l'ensemble des côtes bretonnes, offrant constamment d’imprenables vues sur la mer.
Créé en 1791, le sentier des douaniers permettait de sillonner la côte pour empêcher la contrebande.
Pointes rocheuses, côtes sauvages, marais, dunes, plages, criques, faune et flore diverses, riche patrimoine historique… A
chaque virage, une nouvelle carte postale s’offre à vous.

 


- Le sillon du Talbert
C'est une curiosité géologique, une spectaculaire exception de la nature qui vous donne rendez-vous pour marcher au ras de l'eau et d'une flore préservée.
Le Sillon de Talbert s'avance de 3 km dans une mer parsemée de rochers. L'étroite langue de 35 m, faite de sable et de galets, est façonnée par les courants opposés du Trieux et du Jaudy.


- Paimpol
Paimpol, une ville rendue célèbre au 19e siècle par Théodore Botrel et sa chanson « La Paimpolaise ». Mais une ville surtout connue pour la pêche à la morue à Terre-Neuve et en Islande qui a marqué l'histoire du lieu. Aujourd'hui, l'ostréiculture et le tourisme sont les principales activités de Paimpol. Allez faire un tour sur les quais ! Le port est devenu une jolie marina aux restaurants animés où vous aimerez vous promener. Un point de départ agréable d'où vous pourrez partir à la découverte de la vieille ville et de ses maisons d'armateurs.
Après avoir dégusté l'huître « La paimpolaise », spécialité de la ville, prenez la route et partez en direction du joli village de pêcheurs de Loguivy-de-la-mer. Tourteau, araignée, langouste... Le lieu est surtout connu pour le « bleu de Loguivy », véritable homard breton.
Tous les deux ans à Paimpol, quelques 145 000 festivaliers transforment les quais en océan de gaîté. Ce sont des bateaux traditionnels et de la musique venue des quatre coins du monde qui font escale dans le port de Paimpol.


- Zoo de Trégomeur
Véritable « Terre d'Asie » dans les Côtes-d'Armor et promesse d’un véritable voyage à l’autre bout du monde, ce vaste Parc Zoologique et botanique se situe dans une vallée au fond de laquelle coule un cours d’eau, l’Ic, dont ses méandres accompagnent le visiteur sur une grande partie du parcours. Principalement habité et planté par une faune et une flore asiatique et malgache, l’architecture asiatique, la végétation luxuriante vous apportent un véritable dépaysement. Avec plus de 50 espèces animales, dont la moitié fait partie de programmes de reproduction, le parc participe ainsi à la sauvegarde d'espèces menacées.


- Les vieux gréments :
Le grand Léjon
Le Grand Léjon est un bateau reconstruit à l'identique des lougres (=petit bâtiment ponté, long de 14 à 23 m, généralement gréé de trois mâts à pible) navigant en Baie de St-Brieuc en Côtes d'Armor fin du 19ème et début du 20ème siècle.

le Saint Quay
Il participe au patrimoine de Saint Quay. Mis à l’eau en 1947 sous un autre nom, il est langoustier puis drague la coquille à la voile. Laissé à l’abandon plus de dix ans, il a été restauré dans les années 70.


- La côte de granit rose
La côte de granit rose tient son nom par le fait que le granit qui affleure possède une dominante brune tirant sur le rose.
Cette particularité géologique s'étend sur 10 km sur les communes de Perros-Guirec, Trégastel, Pleumeur-Bodou et Trébeurden (citées d'est en ouest).
En dehors de sa couleur caractéristique, la côte est parsemée d'amas chaotiques dont le fleuron est le sentier des Douaniers qui part de la plage de Trestraou (Perros-Guirec) et aboutit à l'anse Saint-Guirec à Ploumanac'h, en passant par le gouffre de Plougrescant.